Dans un contexte où le tarif réglementé de l’électricité prend 6%, la consommation d’énergie d’un bien prend de l’importance. Le DPE (Diagnostic Performance Energie), quoique parfois critiqué pour son manque de fiabilité, devient même un critère pouvant influencer le prix de vente d’un bien immobilier. Voici donc les raisons de faire attention à la consommation énergétique d’un bien immobilier avant de l’acheter !

 

Pour limiter vos futures dépenses d’énergie

L’importance des diagnostics avant l’achat

Le DPE est loin d’être le seul diagnostic effectué avant la vente d’un bien immobilier. Parmi ceux-ci, vous pouvez notamment retenir :

  • L’amiante, pour les logements construits avant 1997
  • L’électricité, pour ceux dont l’installation a plus de 15 ans
  • Le gaz, pour les mêmes habitations
  • Le plomb dans les peintures, pour les logements antérieurs à 1949
  • Les termites, pour les habitations dans les zones infectées

 

Les diagnostics d’électricité et de gaz vous permettent notamment de savoir s’il est nécessaire de refaire l’installation, un point important pour calculer votre budget de travaux. Au vu du prix d’une rénovation de l’électricité, mieux vaut éviter de ne pas l’inclure dans son plan de financement.

 

Le DPE, lui, est obligatoire depuis 2011. Il est maintenant forcément affiché sur toutes les annonces immobilières. En France, les logements ont en moyenne une étiquette E, ce qui est mauvais. Le principe est simple : plus l’étiquette est mauvaise, plus votre futur logement est énergivore… et plus l’électricité et le gaz vont vous coûter cher.

 

Vérifier la consommation énergétique d’un bien immobilier permet donc avant tout de s’assurer de ne pas voir ses factures d’énergie exploser après l’achat. C’est aussi un acte écologique, bien sûr. Cependant, il est aussi possible – et recommandé ! – d’optimiser ces économies d’énergie, ou, au contraire, de compenser une étiquette énergie un peu limite.

 

Les fournisseurs alternatifs comme Total Direct Energie

Pour cela, il est recommandé de se tourner vers les fournisseurs alternatifs, et de préférence verts. Les fournisseurs alternatifs sont ceux qui sont apparus depuis 2007, la date d’ouverture du marché énergétique en France. On les distingue ainsi des deux fournisseurs historiques, EDF pour l’électricité et Engie (ex-GDF Suez) pour le gaz.

 

Parmi ces fournisseurs alternatifs, Total Direct Energie est le plus important en France, surtout depuis la fusion en avril 2019 de Total Spring et Direct Energie. Vous pouvez en apprendre plus sur ce fournisseur ici. Souscrire un contrat chez un fournisseur comme celui-ci vous permet de réaliser jusqu’à 10% d’économies sur vos factures.

 

Cependant, les avis sur Total Direct Energie relèvent à juste titre que l’entreprise derrière ce fournisseur est un pétrolier, pas franchement connu pour son action écologique. Et si la publicité de Total Direct Energie nous rappelle qu’il propose aussi une offre verte, pourquoi ne pas économiser et faire un geste positif pour la planète en se tournant vers les petits fournisseurs écologiques comme Enercoop ou ilek ?

 

Comparateur d’électricité : un coup de pouce sur les dépenses

Pour trouver l’offre et le fournisseur adaptés à son nouveau logement, un comparateur des offres d’électricité s’avère extrêmement utile. Un comparateur des prix de l’électricité permet en effet de juger des tarifs des différents fournisseurs d’électricité, mais également de se tourner vers des fournisseurs plus verts pour optimiser non seulement ses économies énergétiques, mais aussi des différents types d’offres (vertes, online, classiques, etc). Bref, un vrai plus dans votre quête.

 

Pour acheter un bien à sa juste valeur

Seconde raison de ne pas négliger les diagnostics immobiliers, et en particulier le DPE : réaliser des économies substantielles sur son prix d’achat lui-même ou éviter de payer plus cher que la valeur du bien. Une étude a montré que le DPE a un impact réel et clairement pas négligeable sur le prix auquel deux biens équivalents se vendent si leur seule différence est le DPE.

 

Comme vous pouvez le lire ici, un logement avec une étiquette A peut se vendre 20% plus cher que le même logement avec une classe D. Cela signifie tout simplement qu’à moins de se trouver face à un marché immobilier particulièrement tendu, vous n’avez aucune raison de payer le même prix pour un logement avec un mauvais DPE que s’il était bon. Attention, donc, avant d’investir.

 

Article proposé par Anthony de chez Papernest